Janitzio – Erongaricuaro

Parcourez les photos du Mexique en cliquant sur les liens ci-dessous.

Chihuahua-Creel | El Chepe-El Fuerte | Morelia-Patzcuaro | JanitzioLa noche de los Muertos | Oaxaca | Playa Azul | San Cristobal de las Casas | Palenque | Chichen Itza-Tulum

Retournez à la carte du Mexique.

Janitzio

Depuis l’embarcadère de la rive Est du lac, la statue de José Maria Morelos, surplombant l’île, aimante les corps et les regards.
Dès l’accostage des bateaux taxis, tous les passagers agissent comme si le seul motif de cette traversée était d’atteindre l’idole paienne. La quasi totalité des voyageurs s’agglomèrent à l’entrée de ce qui semble être le seul chemin menant aux pieds de ce monument. Mais la pente et l’exiguité de la rue jalonnée d’échoppes créent un entonnoir où les pélerins s’entassent malgré eux. Par réflexe anti-atavique quelques personnes préfèrent commencer par longer les contours de l’île. Moins nombreux, plus silencieux, ils auront plus d’espace et de temps pour prendre contact avec la vie insulaire.

Les pêcheurs de Janitzio

Les pêcheurs de l’île de Janitzio et leurs célèbres filets papillons voient leur activité augmenter à l’approche des fêtes de la Toussaint. Non pour attraper plus de poisson mais pour charmer les touristes.
L’écosystème du lac s’est énormément dégradé en 30 ans. Les allers-retours des barques à moteurs charriant les touristes n’y sont pas pour rien. Déforestation, pollution aux nitrates, augmentation de la population et par conséquence des eaux usées, viennent aggraver le problème.
Mais , malgré la pollution, on continue d’y pêcher le fameux poisson blanc (chevesne), base alimentaire des îliens.
Autre problème, le niveau du lac baisse d’année en année, il pleut moins qu’avant à Janitzio dont le nom en Purepecha veut pourtant dire «là où il pleut».

Erongaricuaro

Erongaricuaro a la particularité d’avoir accueilli durant les années 50 une communauté d’artistes surréalistes dont André Breton, Max Ernst ou bien encore Matisse. Ce fut aussi un refuge pour Léon Trotsky, Diégo Rivera et Frida Kahlo pour ne parler que des plus connus. Une des seules empreintes de ce passé, la croix en fer forgé laissée par Breton dans l’enceinte de l’église.

Prochaine page La Noche de los Muertos, le Mexique et la mort

Chihuahua-Creel | El Chepe-El Fuerte | Morelia-Patzcuaro | JanitzioLa noche de los Muertos | Oaxaca | Playa Azul | San Cristobal de las Casas | Palenque | Chichen Itza-Tulum

Retournez à la carte du Mexique.