Afrique du Sud

Parcourez l’Afrique du Sud en photos en cliquant sur les liens ci-dessous ou cliquez directement sur la carte.
Blyde River Canyon | Kruger Park | Swaziland | Drakensberg | On The Road | Valey of the desolation | Cap Agulhas | Cap Town | Cederberg et Namaqualand | Augrabies | Kalahari

Voyager en Afrique du Sud, quelques conseils.

Peut-on voyager en sécurité en Afrique du Sud ?

C’est LA question que tout le monde se pose et que l’on vous posera quand vous évoquerez auprès de vos amis un déplacement là-bas. Je suis parti sans m’attarder sur les conseils de diplomatie.gouv.fr qui comme pour chaque destination vous promet tous les malheurs du monde (sauf pour les USA, on se fait pas agresser aux USA ma p’tite dame). Voici donc, selon ma sensibilité, ma subjectivité et ma seule expérience de 5 semaines ce que je peux vous dire sur l’insécurité en Afrique du Sud.

D’abord la psychose est réelle, les boers se sentent menacés, les conseils sur votre propre sécurité fusent de toute part : roulez les vitres et portes fermées en centre ville, ne sortez pas après la nuit tombé, ne vous aventurez pas dans les townships… Certaines propriétés et notamment les hôtels de standing ont de beaux murs de 3m de haut surplombés de fils barbelés, certains sont même électrifiés, quelques commerçants ont opté pour de délicieuses portes en barreaux de métal avec gâche électrique pour vous laisser entrer si jamais votre tronche revient au préposé à l’ouverture. Si vous débarquiez de la lune directement à Johannesburg sans que l’on n’ait pu vous informer de quoi que ce soit, l’ambiance et le décor urbain vous mettraient immédiatement la puce à l’oreille. Dans certains endroits d’ailleurs, la tension est nettement palpable. Voilà pour le négatif. Mais.

Johannesburg et les grosses villes du pays ne reflète pas l’ensemble de l’Afrique du Sud et le sentiment d’insécurité n’est pas uniforme sur le territoire. L’on peut donc : dormir dans des hotels qui ne ressemblent pas à fort Knox, dormir même dans des campings (les locaux en sont très friands), sortir prendre un verre la nuit tombé, rouler les vitres ouvertes, entrer, passer la nuit, aller à la rencontre des habitants et sortir vivant des townships. Beaucoup de petite bourgades sont assez tranquilles, surtout en bord de mer, coté océan Indien ou Atlantique. La ville du Cap est très touristique donc beaucoup plus rassurante. Et si comme moi, vous ne recherchez pas forcément la compagnie de vos congénères, sachez que l’Afrique du Sud possède des contrées complètement désertes, là au moins, sans personne à moins de 50 km vous ne risquez pas de vous faire voler votre portefeuille.

Voilà, pour conclure, je voudrais dire que ce paragraphe n’a pas pour vocation d’être exhaustif sur les possibles dangers (j’ai oublié les cobras, ouaih, ya des cobras…), ni de minimiser les problèmes résultants d’une pauvreté que les droits constitutionnels, acquis par la population noire, n’ont pas réussi à effacer. Tous les voyages sont différents, alors gardez l’oeil ouvert et restez cool car ce pays vaut le détour !

Comment voyager en Afrique du Sud ?

La voiture de location ! C’est le seul vrai moyen d’aller partout, surtout si vous souhaitez aller vers des contrées non touristiques mais pourtant magnifiques comme le Namaqualand au nord ouest, ou encore le centre du pays et la vallée de la désolation. Par contre ne roulez pas comme un dingue, ici règne la loi du potholes ! Ce sont les nids de poules, mais genre tu peux y garer 20 poules, en pleine national, à 100km/h ça arrête net ! Bon, les routes sont mauvaises et souvent en restauration, mais les paysages sont tellement beaux, imaginez le Far-West avec les girafes en plus… Vous avez l’image ? Alors On the Road Again !

Euh… petit détail qui peut avoir son importance : on roule à gauche en Afrique du Sud.

Un voyage en Afrique du Sud ça coûte combien ?

Pour deux personnes, tout compris, billet d’avion, location de voiture, hébergement et nourriture comptez 5000€ environ. Pour ce prix vous logerez dans des backpackers et en camping une nuit sur deux, vous en trouverez partout et je vous conseille de le faire surtout dans les parcs nationaux comme le Kruger ou le désert du Kalahari, car le prix des locations grimpent à l’intérieur des parcs, et puis c’est l’aventure ou c’est pas l’aventure ?!

Que faire en Afrique du Sud ?

Oh bah, pas grand chose, tu f’rais pas mal d’emmener ta console… Nan mais je rêve !

  • 15 parcs nationaux disséminés sur le territoire dont le Kruger Park : 2 millions d’hectares 114 espèces de reptiles, 507 espèces d’oiseaux et 147 espèces de mammifères, dont les fameux « big five » c’est à dire le Lion, la Panthère, le Buffle, le Rhinocéros et l’Eléphant, que l’on peut avec de la chance apercevoir en l’espace d’une journée. Pour arpenter la totalité du parc du nord au sud (ou l’inverse si vous êtes contrariant) il vous faudra 4 ou 5 jours minimum (je conseille). Des sensations et des souvenirs pour 30 ans (si vous avez 50 ans dépêchez vous).
  • Le Drakensberg, la chaine de montagnes au centre du pays, elle enveloppe tout le sud du Lesotho. Des randos à couper le souffle (dans les deux sens du terme). Les Tugela Falls s’élancent d’un surplomb de 948 m pour en faire la seconde chute d’eau la plus haute du monde.
  • On peut visiter la vallée de la désolation, une montagne Karstique qui semble découpée à la hache au milieu d’un parc naturel abritant de nombreux animaux. Trekking possible.
  • La montagne de la Table surplombe la ville du Cap et c’est jouli. On n’est même pas obliger de marcher car il y a un téléphérique. Pour les plus valeureux un chemin de randonnée part du jardin botanique de Kirstenbosch, magnifique d’ailleurs.
  • Les Baleines bleues viennent se reproduire dans les eaux froides de la Baie d’Hermanus. Elles ont la gentillesse de le faire tous les ans à la même époque, en octobre, saluons l’exploit.
  • Tous les ans en septembre le désert vert du Namaqualand se fleuri pour quelques jours, il ne faut pas être en retard… comme moi.
  • On ne peut pas venir en Afrique du sud sans parcourir les routes du nord-ouest qui mènent au désert du Kalahari : spectaculaire.
  • Si t’as toujours pas décoller de candy crunch on peut te mettre dans une cage pour te plonger au milieu des requins que l’on appâte bêtement pour le plus grand plaisir des touristes décérébrés, on peut même laisser la porte ouverte pour le kif…